ÉTUDIANT D’UN JOUR
Date(s) où je suis disponible*
#carrièresanté

Participer au mieux-être de la population : en voilà une belle vocation ! Vous vous verriez bien infirmière / infirmier dans quelques années… Mais avez-vous vraiment les qualités humaines indispensables pour exercer ? Et si oui, quel type d’infirmière / infirmier seriez-vous ? Pour le savoir, faites le test, et découvrez les conseils de Lucie-Anne Landry, chargée d’enseignement clinique à l’École de science infirmière, de l’Université de Moncton.

Ceci est un test ludique et non un test psychométrique.

On dit souvent que vous êtes :






question 1 / 11

Si vous aviez plus de temps libre, vous choisiriez d’apprendre :






Question précédente

question 2 / 11

Pour vous, travailler en équipe, c’est :






Question précédente

question 3 / 11

Un proche vous confie ses problèmes :






Question précédente

question 4 / 11

Ce qui vous attire le plus dans la profession d’infirmière / infirmier :






Question précédente

question 5 / 11

Votre pire cauchemar :






Question précédente

question 6 / 11

Vous êtes capable sans problème de






Question précédente

question 7 / 11

Quels sont vos loisirs ?






Question précédente

question 8 / 11

Vous apprenez que vous devez déménager :






Question précédente

question 9 / 11

Comment arrivez-vous à gérer le stress ?






Question précédente

question 10 / 11

Qu’est-ce qui vous plairait dans votre futur métier






Question précédente

question 11 / 11

Les sciences infirmières sont faites pour vous !

Les sciences infirmières sont faites pour vous !

Vous avez le profil d’une infirmière / d’un infirmier ! Vous avez l’empathie nécessaire, et l’esprit pratique indispensable pour exercer cette profession. Vous savez aussi vous adapter aux changements, « ce qui est une qualité essentielle ! », souligne Lucie Anne Landry, chargée d’enseignement clinique à l’Université de Moncton : « Quel que soit le milieu dans lequel elle/il travaille, une infirmière / un infirmier doit savoir réagir face à des situations qui peuvent évoluer très vite ». Vous aimez le contact humain, et êtes prêt à vous confronter à la maladie. Et surtout, vous vous épanouissez davantage dans le travail en équipe qu’en solitaire : « Une infirmière / un infirmier travaille en lien étroit avec différents professionnels de la santé (travailleur social, psychologue, ergothérapeute, physiothérapeute, médecin…) ; au sein de l’équipe, elle/il a pour mission de défendre les droits de son patient, et de suggérer des interventions à la lumière des besoins qu’elle/il aura pu détecter ». Cela suppose aussi de savoir exprimer ses idées de manière claire, qualité que vous pourrez affiner au cours de votre baccalauréat de 4 ans en science infirmière*. Il ne vous reste plus qu’à décider de votre spécialité : chirurgie, gériatrie, santé mentale… Le choix est vaste, et les milieux dans lesquels exercer très nombreux !

*Vous pourrez, si vous le souhaitez, compléter votre formation en obtenant une maîtrise (avec thèse, ou en vue de devenir infirmière praticienne /infirmier praticien), puis même un doctorat.

Vous avez le profil d’une infirmière / d’un infirmier « globe-trotteur »

Vous avez le profil d’une infirmière / d’un infirmier « globe-trotteur »

Le froid, l’altitude, les serpents tropicaux… rien ne vous arrête ! Vous rêvez d’exercer la profession d’infirmier dans les conditions les plus extrêmes, et vous avez tout pour réussir : une capacité d’adaptation à toute épreuve, une excellente faculté à prendre des décisions (et à les assumer !), et… un sens inné de la débrouillardise ! « Que ce soit en régions éloignées, à bord d’un avion, ou dans les forces armées, le Canada a besoin d’infirmières / d’infirmiers bien formés, capables de travailler aussi bien en équipe qu’en totale autonomie. Dans certaines conditions, il faut être prêt(e) à procéder à un accouchement seul(e), par exemple », explique Lucie-Anne Landry. Le parcours de formation commence, comme celui de tout infirmier, par un baccalauréat d’une durée de 4 ans*. Vous aurez ensuite la possibilité d’affiner vos compétences tout au long de votre carrière en suivant des formations aux soins critiques ou encore aux soins d’urgence.

*Vous pourrez, si vous le souhaitez, compléter votre formation en obtenant une maîtrise (avec thèse, ou en vue de devenir infirmière praticienne /infirmier praticien), puis même un doctorat.

Vous avez le profil d’une infirmière / d’un infirmier « Gestionnaire d’unité »

Vous avez le profil d’une infirmière / d’un infirmier « Gestionnaire d’unité »

S’il y a bien une qualité que tout le monde vous reconnait, c’est bien votre capacité à emporter les gens avec vous : ils vous respectent, et le plus souvent adhèrent à vos idées. Le domaine de la science infirmière vous attire, car vous aimez aider les autres et veiller à leur mieux-être. Mais, votre leadership naturel vous placerait plutôt à la tête d’une équipe. Organisé(e) et rigoureux(euse), vous savez analyser les situations dans leur globalité, pour lever les freins que rencontrent les membres de votre équipe au quotidien, et les mener à donner le meilleur d’eux-mêmes auprès des patients. À l’écoute, vous savez aussi faire preuve de tact. Plusieurs voies mènent au poste de gestionnaires d’unités. Lucie-Anne Landry explique : « Le parcours classique consiste à obtenir un baccalauréat (4 ans), puis à acquérir de l’expérience. Pour gagner plus rapidement en compétences, vous pouvez préparer après votre bac, durant votre carrière, une ou plusieurs certifications (attribuées par l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières). Une autre possibilité consiste à vous diriger après votre bac vers une maîtrise en gestion des services de santé (GSS), où vous acquerrez des méthodes professionnelles en management, et en gestion de budget notamment ».

Votre vocation d’infirmière / d’infirmier pourrait bien venir avec le temps !

Votre vocation d’infirmière / d’infirmier pourrait bien venir avec le temps !

Vous n’avez aucune idée de ce que vous aimeriez faire plus tard. Vous avez de nombreux centres d’intérêt, et vous avez du mal à déterminer votre vocation. Mais, ce qui est sûr, c’est que vous êtes d’un naturel stressé, et que vous vous sentez mal à la vue d’une goutte de sang. Vous n’êtes pas non plus très à l’aise avec l’idée de faire une toilette à une personne malade. Malgré tout cela… Vous pourriez très bien devenir une excellente infirmière / un excellent infirmier dans quelques années ! Et oui ! Lucie-Anne Landry explique : « S’évanouir à la vue du sang est une réaction que l’on ne contrôle pas, malheureusement. Mais, l’exposition fréquente rend souvent moins sensible. Les toilettes ne concernent pas tous les infirmiers. Quant au stress, il est omniprésent dans la profession, mais on apprend vite à en faire un atout : il nous pousse à bouger, à agir rapidement en situation d’urgence... Si le domaine de la science infirmière vous intéresse, il serait dommage de renoncer à la profession pour des craintes que vous pourriez apprendre à gérer. Les études en science infirmière vous ouvrent tant de portes que vous trouverez certainement celle qui vous conviendra, en fonction de vos intérêts et de votre personnalité ! »




Nos conseils pour vous aider à décider de votre orientation professionnelle :

  1. Discutez avec des infirmières / infirmiers (à l’hôpital, en clinique, en milieu scolaire…) et posez-leur vos questions. Elles/ ils vous aideront à avoir une vision plus claire de la profession.
  2. Si vous êtes au secondaire : participez au programme COOP.
  3. Faites du bénévolat dans les milieux médicaux : hôpitaux, foyers de soins… les opportunités ne manquent pas pour partager le quotidien d’une équipe médicale et mieux comprendre le travail des infirmières / infirmiers.
  4. Et, bien sûr, lisez notre fiche pratique : « Profession : Infirmière / infirmier ».



FICHE PRATIQUE / « Profession : Infirmière / infirmier »

L’infirmière / infirmier accompagne chacun de ses patients et leur famille, durant les moments difficiles (maladie, accidents…) comme dans les moments heureux (naissances…) : elle/il évalue les soins dont chacun a besoin, en prenant en compte différents paramètres (l’état physique du patient, mais aussi son état psychologique, émotionnel, l’environnement qui l’entoure…) pour le maintenir en bonne santé, soulager ses symptômes ou le guérir.


Études

Pour devenir infirmière / infirmier, il faut d’abord compléter un bac en science infirmière (4 ans). Vous pourrez ensuite décider d’exercer tout de suite pleinement votre profession, ou de poursuivre vos études en 2e cycle (maîtrise avec thèse, ou maîtrise en vue de devenir infirmière praticienne / infirmier praticien), ou en 3e cycle (doctorat)


Les débouchés :

Une infirmière / un infirmier peut travailler :

  • dans le milieu hospitalier, et se spécialiser par exemple en soins d’urgence, en soins intensifs, en cardiologie, en chirurgie, en réadaptation, en gériatrie, en oncologie, en neurologie, en obstétrique, en pédiatrie, en santé mentale…
  • dans les cliniques médicales, ou privées
  • en soins de longue durée (foyers de soins)
  • en communautés (écoles, programmes de soins à domicile, santé publique, santé sexuelle…)
  • en milieu carcéral
  • en Télé-soins, pour certaines compagnies d’assurance
  • pour les organismes de don de sang
  • dans le milieu industriel
  • en régions éloignées (dans le Grand Nord, par exemple)
  • au sein du gouvernement
  • dans les forces armées canadiennes
  • ou même… dans les airs (dans les services d’ambulance aérienne)

Une infirmière / un infirmier peut également occuper un poste de gestionnaire d’unité (au sein d’un hôpital, par exemple), ou d’éducateur (dans une institution de soins ou dans un établissement d’études postsecondaires, par exemple), ou encore travailler dans le secteur de la recherche.

Si vous n’avez pas encore une idée précise du milieu dans lequel vous souhaitez travailler, rassurez-vous : lors de vos études (en particulier durant les stages), vous aurez le temps d’explorer les multiples possibilités qui s’offrent à vous. Aucun choix n’est définitif : vous pourrez évoluer tout au long de votre carrière, en fonction de vos envies !


Le salaire

En fonction de son niveau de responsabilité, de la formation qu’elle/il a suivie, et de ses années d’expérience, une infirmière/ un infirmier touchera entre 31,23 $ et 52,21 $ de l’heure (selon la convention collective du SIINB)


Le taux de placement

Près de 100 % des diplômés trouvent du travail directement après l’obtention de leur baccalauréat


Fais ta demande