ÉTUDIANT D’UN JOUR
Date(s) où je suis disponible*
#carrièresanté

Blogue

Pour éclairer les jeunes sur ce qui les attend dans les études en santé, l’équipe du CNFS – Volet Université de Moncton a, pour la première fois cette année, formé 5 étudiants au rôle d’ambassadeur. Comment interviennent-ils sur le terrain ? À quels enjeux leur mission répond-elle ? Explications avec André DeGrâce, Agent de recrutement étudiant au CNFS, et Marie-Josée Laforge, Coordinatrice adjointe CNFS et PLOE.

Ceci est la première partie de l’article concernant les ambassadeurs étudiants. La deuxième partie est maintenant disponible.

Pourquoi vous appuyez-vous sur des étudiants cette année ?

André
 : Nous sensibilisons tous les ans près d’un millier d’élèves du primaire et du secondaire aux débouchés et aux opportunités de carrières qu’offre le secteur de la santé, en français. L’étude que nous avons menée il y a deux ans a montré que nos interventions étaient très appréciées des élèves, mais qu’elles gagneraient à être complétées par le témoignage d’étudiants, grâce auxquels ils pourraient plus aisément se projeter et imaginer ce que pourrait être leur avenir professionnel.

Marie-Josée
 : À la session d'hiver, nous avons donc lancé ce programme expérimental, pour mettre en contact des jeunes et des étudiants inscrits dans des programmes en santé ciblés par le CNFS – Volet Université de Moncton. Nous entendons développer et affiner cette action en formant chaque année de nouveaux ambassadeurs.

À quels enjeux doit répondre ce programme d’étudiants ambassadeurs ?

Marie-Josée
 : Suite aux nombreux départs en retraite dans le secteur de la santé, et en regard du vieillissement de la population néo-brunswickoise, il y a urgence à former une relève compétente pour garantir un accès aux soins de qualité… et en français pour les habitants francophones de la province, certes en situation minoritaire, mais pour lesquels il est essentiel de pouvoir comprendre et se faire comprendre sur un sujet aussi sensible que celui de leur santé.

André
 : Au CNFS, notre mission consiste à éclairer la jeune génération sur les besoins en recrutement de demain. Mais personne d’autres que nos ambassadeurs peuvent leur donner aussi bien le goût de s’orienter vers une carrière dans le domaine de la santé, en leur apportant un regard vivant et sincère sur leurs études et les professions qu’ils sont en train d’apprendre.

Comment avez-vous constitué votre équipe d’ambassadeurs étudiants ?

Marie-Josée
 : Nous recherchions des étudiants passionnés par leurs études, fiers de leur future profession, et prêts à partager cela auprès des jeunes. Ceux-ci devaient également représenter les différents programmes ciblés par le CNFS – Volet Université de Moncton.

André 
: Suite à l’appel que nous avons lancé sur les trois campus de l’Université de Moncton, notre comité de sélection a retenu les candidatures de cinq étudiants, dont l’envie de transmettre leur passion pour la santé, le niveau d’engagement, et la connaissance du milieu universitaire reflétaient exactement la mission que nous souhaitions leur confier : Josiane Martin, étudiante en 4e année du baccalauréat en nutrition, Joey St-Pierre et Julie Bellefleur, tous deux en 3e année du bac en science infirmière, Olivier Barriault, actuellement en maîtrise en gestion des services de santé, et Lucky Kaswende, étudiante en 4e année du bac en travail social.

Concrètement, quel est le rôle de vos ambassadeurs ?

André
 : Nous les avons formés pour qu’ils puissent accompagner nos interventions dans les écoles, physiquement ou virtuellement via Skype. Ils lèvent les doutes des jeunes sur leur quotidien à l’Université, les cours qu’ils suivent, les débouchés possibles de leurs études, les difficultés qu’ils rencontrent, leur manière de s’organiser. Ils apportent des conseils, ponctuent leurs interventions d’anecdotes amusantes, et répondent aux questions des jeunes en toute transparence. Leur franchise plait beaucoup ! Ils sont également nos « nano-influenceurs » sur les réseaux sociaux : ils partagent leur vie étudiante auprès de personnes de tous âges qui aiment suivre leur quotidien.

Marie-Josée
 : Nous les rémunérons sous forme de bourse pour ce travail. Ils publient des messages qui ont du sens pour eux, et qui reflètent vraiment leur personnalité. C’est ainsi, liés à leurs abonnés par un contrat de confiance implicite, qu’ils pourront aussi en amener certains à vouloir poursuivre des études semblables.

CNFS MARIE JOSEE LAFORGE et ANDRE DEGRACE
Marie-Josée Laforge et André DeGrâce : « Les ambassadeurs CNFS – Volet Université de Moncton lèvent les doutes des jeunes sur leur quotidien à l’Université »

Partie 2 : continuer la lecture