ÉTUDIANT D’UN JOUR
Date(s) où je suis disponible*
#carrièresanté

Blogue

Soins intensifs, gériatrie, services d’urgence, chirurgie… Avec près de 4 230 recrutements prévus sur 10 ans (1), les infirmières et infirmiers autorisés comptent parmi les professionnels les plus recherchés au Nouveau-Brunswick. Explications avec Isabelle Duguay, conseillère en développement organisationnel au sein du Réseau de santé Vitalité.

« Une ou un jeune qui choisit aujourd’hui de s’orienter vers des études en science infirmière a toutes les chances de faire une belle carrière dès l’obtention de son baccalauréat, et d’avoir la sécurité d’emploi ». Le ton est donné : d’après Isabelle Duguay, conseillère en développement organisationnel au Réseau de santé Vitalité, « les occasions d’emploi pour les infirmières et les infirmiers sont partout au Nouveau-Brunswick, dans toutes les régions, et dans tous les milieux ! ». D’ici 2026, quelque 2 600 infirmières et infirmiers devraient être embauchés dans la province pour remplacer le personnel qui partira à la retraite (1). À cela devrait s’ajouter la création d’environ 1 600 postes pour faire face aux besoins d’une population qui augmente… et surtout qui vieillit (2).

Transmission des savoirs : des professionnels très impliqués

La pénurie de main-d’œuvre étant déjà une réalité, l’objectif de la profession est de donner aux jeunes toutes les chances de réussir leurs études, et de développer les qualités qui feront d’eux d’excellents professionnels. Les infirmières et infirmiers en poste sont donc très engagés, en particulier lorsqu’il s’agit d’encadrer les stages. « Au sein du Réseau de santé Vitalité, par exemple, nous prévoyons un recrutement annuel de 200 infirmières et infirmiers pour les 5 prochaines années. Nous avons à cœur de recruter du personnel bien formé et passionné ; aussi nous nous impliquons auprès des jeunes dès leur formation, en leur permettant de réaliser leurs stages chez nous dès leur seconde année de baccalauréat », précise Isabelle Duguay. Encadrés par des professionnels, ils développent leur empathie, leur entregent, leur capacité à travailler en équipe… 

Plusieurs options

Préparés aux exigences du terrain, les infirmières et infirmiers ont le choix entre une multitude de possibilités de carrière dès l’obtention du baccalauréat.

Ainsi, si vous choisissez d’étudier en science infirmière, sachez que vous pourrez par exemple décider de commencer à exercer à l’hôpital, puis d’évoluer vers un centre communautaire, un foyer de soins, ou auprès d’enfants au sein du réseau de l’éducation… Vous pourrez même, si vous le souhaitez, choisir de travailler en milieu carcéral ou pour les forces armées canadiennes.

Grâce à la formation continue, vous aurez aussi la possibilité de changer de services tout au long de votre vie professionnelle, et choisir d’exercer en chirurgie, en soins intensifs, en gériatrie, en obstétrique, en pédiatrie, ou encore en psychiatrie…

Après un baccalauréat, il vous sera également possible de poursuivre vers l’obtention d’une maîtrise en science infirmière (en vue de devenir infirmière ou infirmier praticien, notamment), ou de vous former pour développer vos compétences dans d’autres domaines connexes (administration des affaires, administration publique, études de l’environnement, gestion des services de santé).

« La profession est exigeante, mais elle donne matière à s’épanouir vraiment à qui aime le contact humain, et offre de belles perspectives d’évolution », conclut Isabelle Duguay.