ÉTUDIANT D’UN JOUR
Date(s) où je suis disponible*
#carrièresanté

Blogue

Leurs histoires tragiques ont ému le Canada tout entier. Ingrid Falaise, autrice du livre Le Monstre, et les Jumelles Martyres, Mireille et Isabelle Grenier, seront les invitées de deux conférences d’envergure, organisées par le Conseil étudiant et le Projet de justice sociale de l’École de travail social, en partenariat avec le CNFS – Volet Université de Moncton, respectivement le 10 février et le 26 mars. Chaque conférence sera suivie par une activité de collaboration interprofessionnelle, qui amènera des étudiants en santé de différents programmes à réfléchir et à travailler ensemble.

Ingrid Falaise et Jumelles Martyres

Les étudiants en santé de l’Université de Moncton inscrits dans divers programmes se verront offrir l’opportunité rare d’éprouver et de développer leurs compétences indispensables à l’accompagnement de personnes, le 10 février auprès d’Ingrid Falaise, autrice du livre Le Monstre, et le 26 mars auprès de Mireille et Isabelle Grenier, mieux connues sous le nom des Jumelles Martyres. Ces personnalités seront les invitées exceptionnelles de deux grandes conférences virtuelles, organisées sur Teams par le comité organisateur.

Ce qui, à l’origine, ne devait être qu’une activité en ligne destinée aux étudiants de l’École de travail social « a rapidement pris de l’ampleur, avec l’idée d’inviter ces trois conférencières d’envergure. À notre grande surprise, il n’a pas été très difficile de les contacter. Toutes nous ont réservé un accueil chaleureux et ont accepté de collaborer au projet », précise Molly Roussel, présidente du Conseil étudiant de l’École de travail social.

« De notre côté, nous avons tout de suite vu le potentiel que pouvaient représenter ces conférences pour de nombreux étudiants inscrits dans différents programmes en santé, tant dans l’acquisition de compétences à l’échelle individuelle que dans leur apprentissage de la collaboration interprofessionnelle », ajoutent Marie-Lyne Caron, coordonnatrice des stages et responsable du Projet « Justice sociale » de l’École de travail social, et Marie-Josée Guérette, coordonnatrice de la collaboration interprofessionnelle à la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires. « Dans le travail d’accompagnement des personnes, toutes les professions sont concernées ; de leur capacité à travailler ensemble dépend souvent l’avenir de la personne aidée. Nous avons donc présenté le projet à des étudiants de différents programmes, et celui-ci a été accueilli avec grand enthousiasme. Des étudiants en science infirmière, en nutrition, en criminologie et des participants au séminaire professionnel sur la collaboration interprofessionnelle se joindront donc aux étudiants en travail social pour assister aux conférences, puis participeront aux activités interprofessionnelles organisées aussitôt après. »

Ces activités amèneront les étudiants à travailler ensemble, par petits groupes, sur des thèmes précis. Elles seront animées par des étudiants en travail social, telle Cassandra Forand, étudiante en 1re année de la maîtrise en travail social à l’Université de Moncton : « En tant que travailleuse sociale, l’animation fait partie des compétences que l’on doit maîtriser à la fin de nos études. Ces activités interprofessionnelles m’offrent donc une belle occasion de gagner en aisance. Toute l’équipe des animateurs est accompagnée par Marie-Josée Guérette et Marie-Lyne Caron : celles-ci nous guident sur les questions à poser, et nous conseillent sur des points précis, par exemple l’art et la manière de reformuler les questions pour générer un maximum d’interaction ».

Les étudiants participant aux activités du 26 mars seront particulièrement choyés, puisque Mireille et Isabelle Grenier seront présentes : organisées dans le cadre du « Défi Équipes de soins et services de santé (DÉSSS) » (1), ces activités amèneront les étudiants à travailler ensemble à l’élaboration d’un plan de sensibilisation communautaire dans le domaine des services de santé.

(1) Organisé chaque année, le « Défi Équipes de soins et services de santé » engage les étudiants en santé inscrits dans divers programmes à travailler en équipe afin d’identifier les besoins et les priorités d’un patient et d’établir par la suite, un plan de soins interprofessionnel.